Vous êtes locataire et vous déménagez bientôt ? InSitio a dressé la liste des choses à ne surtout pas oublier pour son déménagement (procédures et formalités administratives incluses !).

 

1. Informer son bailleur de son départ

J-100 : Un locataire peut mettre fin au bail à tout moment. Il lui suffit en effet de notifier à son propriétaire sa volonté de mettre fin au bail par courrier recommandé avec accusé de réception, trois mois avant pour une location vide, un mois seulement pour une location meublée.

Le locataire doit continuer à payer le loyer et les charges jusqu’à la fin du préavis sauf accord du propriétaire avec, par exemple, l’arrivée d’un nouveau locataire. Organisez-vous pour poser votre préavis assez tôt pour éviter de devoir continuer à payer des loyers après votre déménagement.

 

Notez que, dans certains cas, le délai du préavis pour une location vide peut être réduit à un mois. Découvrez dans quelles mesures dans notre article dédié au préavis de location côté locataire.

 

2. Préparer l’inscription de ses enfants à l’école

J-90 environ, histoire de s’assurer d’avoir une place dans la classe. Attention, les démarches diffèrent en fonction du type d’établissement qui accueille vos enfants :

  • Si ils sont à l’école maternelle ou primaire, vous pouvez demander à changer d’établissement ou bien les maintenir dans leur ancienne école.
  • Si ils sont au collège ou au lycée, vous devez demander un changement d’établissement en accord avec la carte scolaire.

 

3. Organiser la logistique du déménagement

J-60 : C’est le moment d’établir un budget pour la logistique de votre déménagement. Si il est serré et que vous ne pouvez pas vous payer les services d’un déménageur professionnel, c’est le moment de contacter vos proches pour leur préciser la date à laquelle vous avez besoin de leur aide ! Si vous avez beaucoup de choses à déménager et que personne ne peut vous prêter d’utilitaire, vous pouvez en louer un avec OuiCar ou Drivy.

 

4. Souscrire aux nouveaux contrats d’électricité et de gaz

J-15 : Pour être certain d’avoir de l’eau chaude et de la lumière au moment de son emménagement, il est impératif de mettre ses nouveaux compteurs à son nom.

Les tarifs d’ouverture de compteurs sont réglementés et dépendent uniquement du délai d’intervention souhaité par le client (et non de son fournisseur). Par exemple en octobre 2017, il vous en coûtera 18,26 € pour un compteur gaz et 24,08 € pour un compteur électrique (ouverture en délai standard sous 5 jours ouvrés).

Les délais peuvent ne pas être respectés lors des grands pics d’emménagement, à la fin de l’été et en début d’année. En outre, s’il s’agit d’une mise en service suivant un raccordement au réseau électrique, le délai est automatiquement rallongé. Attention, si vous souhaitez l’intervention d’un technicien dans un délai plus court, vous devrez payer un surplus.

 

 

5. Ouvrir sa ligne internet et téléphonique

J-15 : Avant de changer d’adresse, contactez votre opérateur afin de le prévenir de ce déménagement. Selon votre situation, vous devrez :

  • Demander un transfert de ligne ou une création de ligne.
  • Prévoir un raccordement avec un technicien dans le cas où votre logement n’est pas déjà relié au réseau.
  • Vérifier l’éligibilité de votre nouveau logement, en sachant que vous pourrez résilier gratuitement votre abonnement si vous n’êtes plus éligible.
  • Rassembler tous les accessoires reliés à votre abonnement (Box, télécommande, câbles…) pour les renvoyer à votre ancien opérateur si vous décidez d’en changer.

 

6. Souscrire à une assurance habitation

J-15 : Si vous êtes locataire, la réglementation vous impose de souscrire à une assurance habitation, et cela dès le premier jour de votre emménagement. Votre bailleur vous demandera d’ailleurs surement une attestation d’assurance au moment de la remise des clefs. InSitio proposera dès 2018 une assurance habitation : si votre bailleur vous a préalablement invité sur la plateforme, vous pourrez y souscrire en quelques clics !

 

7. Déclarer son arrivée au service public d’eau

J-15 : Si vous logez en habitat individuel, pensez à déclarer votre arrivée au délégataire du service public de l’eau de votre ville.

 

8. Prévenir ma banque et mon assurance

J-7 : Pensez à prévenir de votre changement de domiciliation : vos nouvelles coordonnées doivent être communiqués aux organismes qui gèrent vos comptes en banques,  votre assurance auto, votre assurance-vie, etc.

 

9. Mettre à jour les coordonnées de mon animal de compagnie

J-7 : Si vous avez un chien, un chat ou autre furet, munissez-vous du numéro d’identification et du mot de passe inscrit au recto de sa carte d’identification et rendez-vous sur le site de l’i-cad. Si votre animal se perd et est retrouvé par des inconnus, il sera ainsi plus facile de vous en faire part !

 

10. Demander la réexpédition automatique de son courrier

J-7 : Sur le site de la Poste, vous pouvez demander la réexpédition de votre courrier pour une période de 6 à 12 mois, le temps d’informer vos proches et les différentes administrations.

Combien ça coûte ? Entre 20€ et 50€ environ, selon la période souhaitée.

 

11. Prévenir les organismes sociaux

J+1 : Pensez à prévenir les différents organismes qui gèrent les prestations, à commencer par l’assurance maladie (sur ameli.fr) ainsi que votre mutuelle. Si vous êtes concerné, n’oubliez pas d’entrer en contact avec :

  • votre caisse d’allocation familiale (sur caf.fr) ;
  • Pôle Emploi (accès au portail) ;
  • votre caisse de retraite (Agirc, Arrco, Cnav…).

 

12. Changer l’adresse de sa carte grise

J+1 : Vous devez inscrire votre nouvelle adresse sur votre carte grise dans le mois qui suit votre déménagement, à la préfecture ou sur le site du service public.

Si vous ne le faites pas et que vous vous faites contrôler par la police, vous risquez une amende !

 

 

13. S’inscrire sur les listes électorales

J+1 : Vous emménagez dans une nouvelle ville ? Pour s’inscrire sur les listes électorales, rendez-vous dans la mairie de votre nouvelle commune ou sur le site du service public. Si vous le souhaitez, vous pouvez également demander à ce que votre nouvelle adresse figure sur vos papiers d’identité.

 

14. Choisir un médecin traitant

J+1 :  Si vous déménagez loin de votre ancien domicile, pensez à trouver rapidement un nouveau médecin traitant pour pouvoir profiter d’un remboursement plus complet de vos actes de soin. En effet, sachez que la part de remboursements des frais de santé est plus faible si vous vous rendez chez un médecin qui n’est pas celui que vous avez déclaré à la Sécurité Sociale. Pour ce faire, parlez en directement à votre nouveau médecin traitant et il s’occupera lui même de la procédure.