Le marché de la location est saturé d’annonce. C’est pourquoi il est primordial de bien diffuser la vôtre afin de booster votre visibilité. Que ce soit dans le journal local ou bien sur internet, voici quelques conseils pour vous assurer un délai moins long entre la date de parution de votre annonce et l’accueil de nouveaux locataires.

 

Réaliser une bonne annonce de location

De belles photographies, avec un bon éclairage, un bon cadrage et un bon angle de prise de vue peuvent être l’atout principal de votre annonce immobilière. Aujourd’hui, en moyenne, une annonce avec photo va être consultée 7 fois plus qu’une annonce sans visuels. Le rôle des photos dans une annonce est donc à prendre avec sérieux.

Pour vous aider dans la réalisation de vos photographies immobilières, consultez notre article 5 conseils pour photographier son bien immobilier comme un professionnel.

Le texte descriptif accompagnant vos clichés doit être, lui également, particulièrement soigné et réfléchi. Il doit être réaliste, précis et contenir les informations essentielles du logement que le futur locataire cherche à connaître : le nombre de pièces, le montant du loyer, la surface habitable, les commodités, etc. Veillez à mettre en avant les avantages et les points forts du bien, mais sans tomber dans l’exagération et le mensonge pour autant et tout en faisant attention à la mise en forme de votre texte, et aux fautes d’orthographe qui pourraient vous faire perdre en crédibilité.

Nous vous invitons à en apprendre davantage via notre article : Rédiger l’offre de location parfaite.

 

Déterminer la meilleure période pour diffuser son annonce de location

La meilleure période pour louer un studio ou un T2

Très prisés, les studios et les deux pièces trouvent preneurs toute l’année, en particulier à Paris et sa périphérie, mais également au sein des métropoles.

Toutefois si vous souhaitez réduire votre vacance locative, le pic de location pour ces types de logement se trouve à l’approche de la rentrée scolaire. Cela vaut particulièrement pour les studios. C’est en effet pendant l’été que les étudiants se livrent à la recherche de leur logement. Les étudiants quittent généralement leur domicile en juin pour ne pas payer les loyers d’été et prennent un nouveau logement pour la rentrée scolaire suivante.

Ainsi, diffuser son annonce immobilière au début de l’été, vers juin, est une initiative qui peut s’avérer judicieuse. Certains locataires sont effectivement prêts à payer les mois d’été pour s’assurer d’avoir un toit sur la tête au moment de la rentrée. Vous l’aurez compris, l’offre est donc plus forte à ce moment de l’année. Et outre les élèves de l’enseignement supérieur, les studios et les T2 pourront également intéresser certains salariés. Notamment les jeunes salariés, ou bien ceux qui viennent d’obtenir un premier emploi.

Enfin, la demande de deux pièces est particulièrement importante. Ils font partie des habitations qui trouvent rapidement des locataires indépendamment de la date de mise en location. Cela vient du fait que ce type d’appartement convient aussi bien à un célibataire qu’à un jeune couple.

 

Quand diffuser son annonce de location pour sa maison ?

Les maisons quant à elles sont davantage louées aux alentours de mai. Cela vaut également pour les logements spacieux comme par exemple les appartements de plus de 3 pièces. Ces habitations sont recherchées par les familles qui, souvent, ont encore des enfants à charge à scolariser. Leurs recherches se concentreront dès le mois de mai pour passer un été serein, et préparer en amont les inscriptions dans les différents établissements.

 

Multiplier les canaux de diffusion pour son annonce de location

Internet permet une visibilité forte de son annonce, mais attention cependant à ne pas tomber dans l’excès et la poster sur toutes les plateformes possibles. En effet, les personnes à la recherche d’un logement ont tendance à visiter à certains nombres de site et une annonce revenant à chaque fois paraît suspicieuse. Aussi, plus de sites signifie plus de temps à consacrer à l’actualisation de l’annonce ! Si vous ne souhaitez pas passer des heures à cela, réduisez et ciblez les plateformes utilisées.

Limitez vous à 3 ou 4 sites de partage d’annonces permettant une publication gratuite de votre offre de location. Parmi eux, nous trouvons par exemple :

  • Leboncoin.com
  • Seloger.com
  • Pap.fr
  • Paruvendu.fr
  • Les réseaux sociaux, etc.

Bien qu’internet soit le moyen privilégié aujourd’hui par une majorité de Français, il ne faut toutefois passer à la trappe les supports plus « traditionnels ». Une petite annonce dans le journal local, affichée sur les vitrines avec l’accord des commerces proches… Mais aussi le bouche-à-oreille ! N’hésitez donc pas à parler de votre logement à la location autour de vous (famille, amis, collègues) : vos proches peuvent être d’une grande utilité.

 

Payer pour augmenter la visibilité de son annonce.

Quasiment tous les sites d’annonces immobilières proposent, en plus de la publication gratuite de votre annonce, des options supplémentaires payantes afin de différencier et mettre en avant votre annonce par rapport aux autres.

Cela se caractérise, selon les sites, par sa position en tête de liste des résultats de recherche du locataire, par un encadré, une couleur particulière, une taille ou un style de police différente (par exemple en gras), …
Ces options payantes ne doivent être envisagées que si votre annonce respecte d’abord les conseils que nous vous avons promulgué (belles photos, description impeccable etc). Dans le cas contraire, votre annonce sera tout de même mise en avant mais risquerait de ne pas retenir l’attention des internautes. Vous n’obtiendrez pas l’effet escompté et cela ne représentera au final seulement une perte d’argent.

Ainsi, une diffusion efficace passe par une annonce séduisante qui contient toutes les informations utiles à l’attention du futur locataire et par une stratégie étudiée des différentes plateformes utilisées. Pour cela, consultez nos autres articles dédiés sur ce thème : Rédiger l’offre de location parfaite et 5 conseils pour photographier son bien immobilier comme un professionnel.