A l’heure actuelle, quand on cherche à louer son bien, le marché est très compétitif. Il faut donc se démarquer et fournir des arguments convaincants pour que les gens soient tout de suite intéressés par votre bien. Pour cela, les photographies de votre logement et le texte descriptif les accompagnant se doivent d’être impeccables, et attrayants. Voici les conseils de Bailleurologie pour vous aider dans la réalisation d’une annonce parfaite.

 

Devenez photographe immobilier le temps d’un shooting

Le rôle des photos dans une annonce est à prendre avec grand sérieux, en effet elles sont désormais quasiment la clé d’une annonce réussie. L’effet “coup de cœur” recherché chez le locataire est bien souvent crée par ces dernières. Aujourd’hui, en moyenne, une annonce avec photo va être consultée 7 fois plus qu’une annonce sans visuels. Les clichés de votre bien sont le premier contact avec le potentiel locataire et ce sont eux qui attirent son œil, lui donnent une première impression du logement et l’incitent à se projeter dedans. C’est pour cela qu’une offre de location avec des photos est beaucoup plus consultée qu’une annonce sans, accompagnée seulement d’un texte descriptif. Cependant, face à une concurrence toujours plus importante, il est devenu impératif de se démarquer et de prêter attention à leur qualité.

La photo immobilière est devenue un véritable outil marketing à part entière qui permet de donner un premier aperçu toujours plus séducteur mais surtout réaliste du logement. Pourtant, mettre en valeur un logement, que ce soit une maison, une pièce ou un simple couloir, peut se révéler être un exercice difficile : gestion de la lumière, techniques de prise de vue, retouches…

Pour vous aider dans la réalisation de vos photographies immobilières, consultez notre article 5 conseils pour photographier son bien immobilier comme un professionnel.

 

Soignez la description du bien en location

Quant à votre texte descriptif présent sur l’annonce, il doit être réaliste, précis et contenir les informations essentielles du logement que le futur locataire cherche à connaître, soit :

  • le nombre de pièces,
  • le montant du loyer,
  • la surface habitable,
  • la localisation précise,
  • les services supplémentaires (parking, cave)

La description de l’annonce joue un rôle décisif. Elle permet au potentiel locataire de se forger une impression complémentaire sur votre bien, après le visionnage des photos. C’est également elle qui va donner encore plus envie de visiter le logement. Pour cela, plusieurs astuces sont à adopter :

  • Structurez vos informations en partant de la plus importante (souvent le type de logement, la superficie et le nombre de pièces) et progressivement indiquez les caractéristiques secondaires.
  • Mettez en avant les avantages et les points forts du bien.
  • Après avoir détaillé la description physique du logement (nombre de pièce, surface, etc) et son emplacement, pensez à étoffer la description avec ses autres atouts : proximité des transports en commun, si oui : quelles stations, lignes de bus, de métro ?
  • Egalement si le logement est proche des commodités telles que les écoles, les commerces…
  • Précisez s’il a une vue dégagée, son orientation par rapport au soleil.
  • Et puis ses éléments de confort comme par exemple s’il est pourvu d’une bonne isolation (thermique et phonique). Ou encore, si le bien se trouve en immeuble, la présence d’un ascenseur.

N’ayez pas peur de mettre des détails et des adjectifs pour décrire le bien. Votre objectif est de capter et transformer l’internaute passif en candidat actif et enthousiaste à l’égard de votre location. Aussi, pour atteindre ce but, veillez à aérer votre texte. Personne n’a envie de lire un bloc, c’est une corvée plutôt indigeste et fastidieuse. Allez à la ligne, faites des phrases courtes. Celui ou celle qui lira votre annonce n’en retiendra que mieux les informations.

Mais surtout restez honnête.

 

Quelques conseils …

Pour une bonne annonce, il est primordial de suivre les points cités ci-dessus. Cependant attention ! Une description trop longue (plus de 200 mots) risquerait de faire fuir les potentiels locataires. Restez clair dans vos propos, et ne les sur-exagérez pas, même si vous pensez que cela vous permettra de mieux louer votre logement et plus rapidement. Les locataires sont exigeants et sentent les descriptions un peu trop “magiques”.

Il est aussi important de vous occuper de la mise à jour de votre annonce, en effet une annonce actualisée et à jour est préférable. De même, veillez à ce qu’elle ne contienne pas de fautes d’orthographe. Vous gagnerez en crédibilité.

De plus, les raccourcis ou abréviations sont à éviter. Par exemple privilégiez l’expression complète “logement comprenant 3 pièces” au lieu de juste “3p”. Vous donnerez davantage l’impression que vous êtes impliqué et soigné (donc sérieux).

Indiquez également des coordonnées où le locataire intéressé peut vous joindre aisément. Dans l’idéal, un téléphone fixe et un numéro de portable. Avec les progrès et l’utilisation massive d’internet, une adresse mail est aussi envisageable.

Si vous prenez rendez-vous pour réaliser une visite, n’oubliez pas de demander les coordonnées de la personne. Au cas où l’heure de la visite venait à changer, vous pourriez ainsi le contacter et inversement.

Enfin, les photographies de votre annonce étant un réel atout pour louer votre bien, prenez soin de les réaliser de la meilleure manière possible, tout comme la description qui l’accompagne. Elle doit être réaliste, précise et contenir les informations essentielles du logement que le futur locataire cherche à.

 

Afin de réaliser des photos de qualité supérieure pour rendre votre annonce attrayante, consultez notre article : 5 conseils pour photographier son bien immobilier et informez vous sur comment diffuser efficacement son annonce immobilière.