Au moment de mettre votre bien sur le marché de la location, il vous faut avoir connaissance des différents types de location possibles. Une location vide ou meublée ? Laquelle vous sied le mieux ? Il existe plusieurs avantages et inconvénients inhérents à chacune et il est important de choisir le plus intéressant en fonction de son profil.

 

La location meublée

Un logement (maison ou appartement de façon indifférenciée) est qualifié de meublé à partir du moment où l’on peut s’y installer sans frais supplémentaire inhérent à l’ameublement, seulement accompagné de ses effets personnels. C’est-à-dire que les meubles et différents éléments nécessaires à sa vie quotidienne sont déjà présents au sein de l’habitat dès l’arrivée du ou des locataires. Pour plus d’informations sur ce type de location, consultez nos articles dédiés : la location meublée et la fiscalité de la location meublée.  Déjà convaincu ? Téléchargez directement notre modèle de contrat de location meublée :

 

La location non-meublée

On parle de location vide quand, comme son nom l’indique, le propriétaire bailleur met à disposition un logement sans meuble. Il incombe donc au locataire d’aménager lui-même le lieu de vie en apportant ses meubles, selon ses goûts et pour son propre confort. Un appartement vide peut être proposé à la location avec une cuisine aménagée, équipée ou semi-équipée, tout comme il peut proposer également une salle de bain ou de douche aménagée, et ce sans tomber dans la qualification de meublé.

Pour plus d’informations sur ce type de location, consultez notre article dédié sur La location non meublée ou téléchargez notre modèle de contrat de location vide :

 

Location meublée ou location vide, les différences

Certaines réglementations sont identiques quelque soit le type du logement, qu’il s’agisse d’une location vide ou une location meublée. C’est notamment le cas pour tout ce qui est en rapport à l’accès au logement mis en location, soit :

  • le dossier du candidat locataire,
  • les règles du cautionnement,
  • les frais d’agence immobilière,
  • les questions de discrimination au logement,
  • les critères de décence,
  • le loyer : fixation du loyer, paiement du loyer , conséquences d’un impayé, révision du loyer en cours de bail et sa réévaluation en fin de bail,
  • charges locatives,
  • assurance habitation,
  • utilisation du logement,
  • travaux et réparations locatives,
  • sous-location.

Il subsiste toutefois des différences notables entre les deux types de location. Comme par exemple les règles relatives à la durée du bail, au dépôt de garantie et aux congés différents selon la nature de la location :

Meublé Vide
 

Durée du
bail

 

1 an minimum
9 mois pour un étudiant

 

3 ans minimum pour un particulier
(peut être abaissé avec des motifs valables)
6 ans minimum pour une SCI

 

 

Préavis du
bailleur

 

3 mois minimum

6 mois minimum

Préavis du locataire

1 mois minimum

 

3 mois minimum
(réduit à 1 mois selon la raison du départ et l’emplacement du bien)

 

 

Principaux avantages

 

  • Loyer mensuel plus cher de 15 à 20% (par rapport à un logement vide similaire) en raison de l’amortissement des meubles et du loyer charges comprises.
  • La durée du bail est plus courte.
  • Régime fiscal est attractif du fait que les loyers comptabilisés comme des revenus industriels et commerciaux.
 

  • La durée du bail est plus longue : vous êtes donc sûr de toucher des revenus plus stables.
  • Moins de vacances locatives, plus importantes en location meublée de par le turn-over important des locataires.
  • Pas ou peu de frais d’ameublement et de réparations des équipements du logement.
  • Les loyers touchés sont considérés comme des revenus fonciers.

 

 

Les deux types de location ont fait l’objet d’articles détaillés, que vous pouvez retrouver : Les spécificités de la location meublée et La location vide.